Catégorie: LE GYM E BASTA

07.10.17

Permalien 09:36:41, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

L'inauguration du nouveau centre de l'OGCNice

Jeudi 5 octobre 2017
Inauguration du centre de formation de l’OGCNice

Grâce aux transferts, Nice a son nouveau centre de formation qui appartient au club.
Voilà un nouveau grand chapitre qui s’ouvre.
Il faut penser à tous ceux qui ont fait l’OGCNice.
Grâce a eux, l’Aigle a fait son nid.
Les nouveaux Aiglons vont bien pouvoir se préparer.
Des joueurs vont vouloir venir à Nice.

04.10.17

Permalien 00:27:10, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nenad Bjekovic, le plus Niçois des Serbes

“C’est le plus élégant et le meilleur attaquant que j’ai vu jouer contre moi", m’a dit Dominique Rocheteau.
Nenad Bjekovic a marqué 85 buts sous le maillot de l’OGCNice entre 1976 et 1981.
De 1987 à 1989, il a entraîné les Aiglons.
Le Serbe aurait dû remporter le Coupe de France 1978 mais Platini n’a pas voulu !

30.09.17

Permalien 08:09:56, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

A 2-0, Nice a donné le match à Marseille qui l'emporte 2-4

Finalement, Nice en marquant très tôt - deux fois en plus- s’est vu trop beau. Frôlant le 3-0, soit le K.O. de l’adversaire, quand Saint-Maximin mangea la feuille de match, Nice n’a pas su gérer son avance et à commis des fautes défensives qui on relancé les visiteurs. Le football est vraiment un très grand sport: peut perdre à domicile celui qui menait 2-0.

Dimanche 1er octobre 2017
8e journée de L1
OGCNice - Marseille, 21 h
Buts pour Nice : Balotelli (4e), Seri (16e)
Buts pour Marseille : Ocampos (26e, 45e) Lees-Melou (csc 40e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand, Sarr - St-Maximin, Mendy (Koziello 90e), Seri, Lees-Melou - Plea, Balotelli.

Olympique de Marseille : Mandanda - Sakai, Rami, Rolando, Amavi - Anguissa, Gustavo - Thauvin (Sertic 70e), Payet © (Sarr 84e), Ocampos - Njie (Germain 72e).

Après le match
Nice a donné le match à Marseille, alors que toutes les clefs de la rencontre étaient dans les mains niçoises.
Nice avait fait le plus dur, menant 2-0 dès la 16e minute. Au lieu de marquer le 3e par Saint-Maximin bien lancé par Balotelli, Nice allait enchaîner les bourdes à l’image du csc de Lees-Melou.
Nice ensuite a joué à 11 contre 10 après la sortie de Gustavo sur carton rouge. Un surnombre qui n’a rien changé.
Puis Plea a raté un penalty pour revenir à 3-4.
Nice n’a pas su conserver son avance, accumulant les mauvaises gestes: but contre son camp, fébrilité défensive, mauvais choix sur le penalty. Balotelli l’aurait marqué, c’est mon avis et je le partage une nouvelle fois bien volontiers.
Match pourri pour Nice qui n’a jamais sonné la révolte.
A noter quand même que le gardien Mandanda a été élu l’homme du match. C’est dire que Nice n’a quand même pas rendu une copie blanche.

Ecrit avant les attentats
Nice est favori et devrait battre Marseille sans trop de difficulté.
C’est mon avis et je le partage.
Deschamps sera-t-il dans les tribunes pour superviser Payet ?
J’espère qu’il verra surtout Souquet et Plea et Saint-Maximin aussi.

Ecrit après les attentats à la gare St Charles
A chaque mois de septembre, ça craint, et c’est arrivé, à un jour près. Je me souviens d’avoir entendu: “A Marseille, ce n’est pas comme en banlieue parisienne: tout le monde s’entend bien". On vient de la vérifier ! Il n’y a pas longtemps j’ai entendu encore quelqu’un dire: “Il s’agit de criminels et non de terroristes…” Non seulement, on doit subir l’actualité avec son cortège de débiles mais en plus il faut se farcir les commentaires. Piqûre de rappel: on s’en prend à nous car nos dirigeants sont inaccessibles. Redoublons de vigilance. Précision: sans présence des forces de l’ordre, y compris des militaires, les victimes auraient été plus nombreuses.

22.09.17

Permalien 10:35:46, Catégories: LE GYM E BASTA, GRAND MONSIEUR  

Nice 2-2 Angers et Lille 0-4 Monaco avec Bielsa sur la sellettte

Vendredi 22 septembre 2017
6e journée de L1
OGCNice 2-2 Angers
Buts pour Nice: Balotelli (39e sp.), Traoré (77e csc.)
Buts pour Angers: Pavlovic (12e), Toko-Ekambi (34e)

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante ©, Le Marchand, Jallet - St-Maximin, Koziello (Tameze 69e), Mendy, Lees-Melou - Plea, Balotelli.

Angers SCO : Letellier - Manceau, Pavlovic, Traoré, Thomas, Andreu - Tait (Sunu 79e), Tahrat (Santamaria 51e), Mangani - Fulgini (Capelle 60e), Toko-Ekambi.

APRES MATCH
Nice s’en sort bien après la première mi-temps ratée. Les Aiglons se sont bien repris et ont presque failli vaincre à la fin.
Nice a gagné un point et n’en a absolument pas perdu deux. Il faut reconnaître que les visiteurs ont bien abordé le match à l’extérieur, qui plus est à Nice.
Nice historiquement joue toujours moins bien devant les “petits". C’est dingue ça, cette habitude au-delà des décennies.

AVANT MATCH
Nice va tout faire pour poursuivre sa belle remontée tandis que Lille va essayer de gagner contre Monaco pour éviter d’aggraver la crise qui est déjà là. L’entraineur Lillois, Bielsa, a vivement réagi face à la presse qui l’a mis sur la sellette.
On parle de la méthode Bielsa mais le football consiste à défendre et à marquer.
Je pourrais vous parler du Lyon de Génésio, du Monaco de Jardim, du Guingamp de Kombouaré, du Nice de Favre mais du PGS d’Emeri et du Lille de Bielsa voire du Marseille de Garcia c’est très difficile d’y voir clair.

Lille 0-4 Monaco
Buts pour Monaco: Jovetic (24e), Ghezzal (31e), Falcao (48e, 72e).

LILLE : Maignan - Alonso, Amadou, Ie - N’Guessan, Thiago Maia, Bissouma, Benzia (Ponce, 67e) - Luiz Araujo (Faraj, 45e), Pepe, El-Ghazi (Bahlouli, 56e).

MONACO : Benaglio - Touré, Glik, Jermerson, Jorge - Ghezzal (Lemar, 78e), Fabinho, Moutinho, Rony Lopes - Jovetic (Diakhaby, 65e), Falcao (Carillo, 84e).

Leonardo Jardim a donné une leçon de football à Marcelo Bielsa qui croit qu’il va faire une grande équipe de L1 avec des joueurs totalement inconnus et donc inexpérimentés. La L1 ce n’est pas un tournoi de sixte.
Monaco est le candidat au titre n°1. Paris n’a pas gagné d’office le championnat 2018.
La méthode Bielsa est encore restée au garage ce vendredi 22 septembre 2017. Il faudrait étudier son body langage. Il est effrayant d’enseignements. Pas besoin d’être psy.

19.09.17

Nice 3-0 Barcelone, 19 septembre 1973 (UEFA)

32e aller de l’UEFA 1974
19 septembre 1973
OGCNice 3-0 Barcelone
Buts pour le Gym: van Dijk (4e), Molitor (68e, 79e)

Match retour:
Barcelone 2-0 Nice
Buts du Barça: Sotil (21e), Juanito (61e)

OGCNice:
Baratelli - Grava, Isnard, Adams, Chorda - Huck, Eriksson, Jouve - Molitor, van Dijk, Loubet
Manager: Jean Snella

FC Barcelone:
Sadurni - Torres, Gallego, Juan Carlos, De la Cruz - Costas, Asensi, Sotil - Juanito, Marcial, Carreno
Manager: Rinus Michels

Pour un tel match, il n’y avait que 17 000 personnes, dont moi. Le stade n’était pas plein. C’était un mercredi. Johan Cruyff, non qualifié, était dans les tribunes du Ray. C’est la seule fois où je ne suis trouvé non loin de lui. Je ne l’ai pas vu. J’étais au populaire et lui en présidentielle.
Grand match de Nice. Regardez la vidéo avec les commentaires de Michel Dhrey.
On note la présence de Jean-Pierre Adams, le valeureux défenseur toujours dans le coma auprès de sa femme.
Il y aussi Isnard, Chorda et van Dijk tous trop tôt disparus.
On voit aussi les débordements de Charly Loubet, ailier fantastique. Une machine à centrer.
Nice avait un milieu d’exception: Jean-Noël Huck, Roger Jouve et Leif Eriksson.
Le trio d’attaque était aussi grandiose, comme le gardien.
Les deux entraîneurs - Jean Snella et Rinus Michels- ne sont plus de ce monde, hélas ! Deux coachs très au-dessus de tous les faux cadors qu’on nous vantent aujourd’hui.

<< Page Précédente :: Page suivante >>

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software