30.07.14

Jérémy Mathieu sait qu'il n'arrive pas en terrain conquis à Barcelone

Recruté par le FC Barcelone au FC Valence pour 20 M€, Jérémy Mathieu (30 ans) souffre d’un déficit d’image.
Autrement dit on ne parle pas assez de lui dans les médias.
Le football est devenu comme le show biz. Plus on parle de vous, mieux sait pour votre carrière. Le talent ne suffit pas.
Si vous chantez comme une casserole ce n’est pas grave, est-on tenté de dire quand un jeune débute tant sont nombreux les chanteurs(euses) qui font trois petits tours et puis s’en vont. Au football, heureusement on ne peut pas jouer en playback, sauf sur quelques vieilles VHS !
Dès que Beckham changeait de coiffure, les médias en parlaient pendant un mois. A l’inverse quand Scholes faisait un grand match- soit presque tout le temps- il n’avait même pas droit à un écho.
Beckham a plus gagné de l’argent avec la mode qu’avec le football.
Mathieu comme Scholes est victime d’un boycott parce qu’il est… roux !
Ce n’est pas tendance d’être roux dans les pages débiles des journaux.
Un homme discret n’intéresse pas les médias qui ont besoin de coups tordus pour vivre.
Ne pas être médiatique de nos jours porte tort à la carrière.
La preuve, les fans du Barça cassent du sucre sur le dos de Mathieu alors que la saison est au point mort.
Les socios pensent que le Français ne peut pas remplacer Carles Puyol dans la défense du Barça.
D’emblée, ils ont tout faux: on ne cherche pas l’équivalent d’un Puyol ou d’un Baresi. On cherche quelqu’un d’autre. Mathieu mérite d’avoir sa chance.
Ce n’est pas parce qu’il n’a pas la “carte"- comme disait Philippe Noiret- qu’il faut le critiquer d’emblée.
Il est incroyable de constater qu’à 30 ans, Mathieu ne compte que deux sélections en équipe de France. Visiblement, il vaut mieux jouer à Arsenal et à Newcastle pour être dans les bons petits papiers des sélectionneurs. Mathieu aurait dû être le rival numéro 1 au poste de latéral occupé par Patrice Evra qui a toujours très bien supporté la concurrence à Man United. (Il suffit de voir le rôle d’éternel remplaçant tenu par Büttner qui ne sait jamais imposé dans le couloir gauche de MU au point d’être transféré à Moscou.)
Du haut de son 1m90, Mathieu a du répondant, comme latéral gauche ou défenseur axial, ce qui est nouveau chez lui.
Sur 24 000 votants d’un récent sondage espagnol, 82% des supporters du Barça jugent que Mathieu “n’est pas une bonne recrue".(sic)
Mathieu devrait débuter lors du match amical Nice-Barcelone (2 août 2014) qui rappelle de grands souvenirs aux fans des Aiglons des années 1970, au temps de Molitor.

Jérémy Mathieu
né le 29 octobre 1983
à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)

Parcours
2002-2005 FC Sochaux
2005-2009 Toulouse FC
2009-2014 Valence CF
2014 Barcelone
2011 Equipe de France, 2 sélections

Palmarès
FC Sochaux/ Coupe de la Ligue 2004

Charlot, de Philippe Soupault (L’Imaginaire/ Gallimard)

Philippe Soupault fut l’un des premiers intellectuels admirateurs de Charlie Chaplin dont il a salué les premiers films. Le poète lui consacra un livre au temps du cinéma muet. Le voici réédité.

Dans les années 1980, j’ai présenté au poète ce livre de 1931. J’étais tout content de montrer ma (re)découverte. Philippe Soupault m’accueillit froidement :
- «Il ne fallait pas acheter ce livre que je renie».
Pourquoi est-il si dur ?
Tout simplement parce qu’il avait appris que celui qui interprétait un vagabond participait à des chasses présidentielles avec le « grands » de ce bas monde.
Pour Soupault il fallait que l’homme et le créateur soient en osmose parfaite. S’il apprenait que tel écrivain qu’il appréciait se comportait mal dans sa vie privée, il traitait aussitôt d’imposteur le plumitif en ligne de mire. Quand il découvrit les chasses de Charlot, Soupault s’estima victime d’un parvenu avide de reconnaissance.
On peut cependant bien sûr lire cet essai biographique pour le souffle poétique inaltérable de Soupault, homme entier, sans concession. Il s’agit de Charlot au temps du muet et non pas du parlant.
Au moment de sa découverte des films de Charlot, Soupault allait au cinéma avec Blaise Cendrars qui lui disait :
-«Applaudissez pour moi !».
Devenu manchot lors de la guerre de 14-18 Cendrars ne pouvait plus applaudir. Il tapait alors du pied, pour la plus grande joie de Soupault.
Charlot n’est pas du tout une biographie classique. C’est un grand portrait poétique sur Charlot, le vagabond solitaire qu’aimait tant Soupault. Le cofondateur du surréalisme disait que lui-même qu’il était un “voyageur sans bagage” soulignant sa volonté d’abandonner le lourd passé pour rester un homme neuf devant les nouveaux événements de la vie. Les préjugés étaient la hantise de Soupault.
Le poète issu de la grande bourgeoise française fit tout pour fuir et combattre sa classe d’origine alors que Chaplin honorait les conventions sociales des puissants.

-Charlot, de Philippe Soupault. L’Imaginaire/ Gallimard, 155 p., 7,50 €

29.07.14

Permalink 08:45:49, Catégories: LITS ET RATURES, GRAND MONSIEUR  

La trilogie de Lewis par Peter May (Rouergue Polar)

-L’île aux chasseurs d’oiseaux (2009), de Peter May. Traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue. Rouergue polar, 425 p., 9,70 €
Orphelin de son fils unique- comment peut-on dire d’autre ?- l’inspecteur Fin Macleod ne sait plus où donner de la tête tant il est obligé de faire son travail alors qu’il n’est plus qu’un fantôme. On l’oblige a revenir sur les lieux de son île natale pour une affaire criminelle qui lui en rappelle une autre. Il ne peut pas s’empêcher de faire le lien. Il se confronte à son passé et surtout aux compagnons de jadis qui eux baignent toujours dans le même jus. L’Ecossais Peter May est un maître du suspens. Ici, il radioscopie celui qui d’habitude est censé mené l’enquête. Coup d’essai, coup de maître. A suivre.

-L’homme de Lewis (2011). 380 p., 8, 50 €
Le huis clos se poursuit sur l’ile écossaise de Lewis. Sépare de sa femme depuis la mort de leur fils, l’inspecteur Fin MacLeod n’a plus de gouvernail. En français son prénom signifie The End. Lourd à porter. Il doit se confronter à la découverte d’un cadavre conserver presque intacte depuis près d’un demi-siècle grâce à la tourbière de la meilleure espèce. Ce macchabée le conduit jusqu’au père d’un amour de jeunesse. Peter May a un vrai savoir-faire, un as du fondu enchaîne. On ne voit pas les ficelles cousues de fil blanc. On est chez un Hitchcock de l’écrit et chuchotements.

-Le braconnier du lac perdu (2012).Babel noir, 362 p., 8,70 €
Opus final. Vous pouvez vous rendre sur le site officiel de Peter May si vous voulez vous familiarisez davantage avec son œuvre. Le plus français des Ecossais vit dans le Lot depuis le début des années 2000. Alors qu’il connaissait un immense succès comme scénariste télé, il a choisi de tourner cette page… pour se concentrer à la littérature, celle du polar. Il a très bien fait : on ne vit qu’une fois et la vie passe vite. La littérature est une femme exigeante- et surtout pas une encombrante maîtresse- il faut si consacrer à plein temps, sinon elle vous tourne le dos et vous la perdez de vue pour toujours. On retrouve avec plaisir le son Peter May d’un livre à l’autre. Son traducteur Jean-René Dastugue a le talent de ne pas briser la fibre Peter May en la faisant pa sser d’une langue à l’autre. Dans cet ultime volet de la trilogie Lewis, on suit un ex enfant qui n’a pas tenu ses promesses. Il est devenu braconnier comme d’autres ébénistes ou garagiste. Au cœur de cet ouvrage, on apprend aussi comment est mort le fils de l’inspecteur. Il y a une ambiance de fin du monde.

-La moisson des innocents, de Dan Waddell. Traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue. Rouergue polar, 311 p., 21,90 €
Un parfum d’Orange mécanique là-dedans. De fait, deux gosses sont condamnés pour avoir massacré un vieux monsieur. Cela nous renvoie au clochard frappé à mort par les sauvages urbains de Kubrick inspiré par Anthon Burgess. Sortis de taule, les deux assassins changent d’identité pour essayer de repartir sur d’autres bases là où ils ne sont connus ni d’Eve ni d’Adam. Tout à coup surgit un justicier qui veut leur faire payer leur crime d’autrefois car si les peines de prison ont été exécutées, le mort lui n’a pas ressuscité. Nous plongeons dans l’Angleterre profonde, mixte de Claude Chabrol, Simenon et Ken Loach. L’inspecteur Forster a encore frappé.

28.07.14

Les adieux à Nice de grande classe d'Ospina, le nouveau Gunner

Dans la presse, l’ex Aiglon n’a oublié personne.
Il a dit merci à Roger Ricort d’être venu le chercher en Colombie pour le faire jouer en Europe.
Ospina va faire les beaux jours d’Arsenal.
Avec De Gea (Manchester United) et Lloris (Tottenham, Ospina va devenir l’un des trois meilleurs portiers de Premier League. J’en suis sûr. Son style à la fois efficace et spectaculaire va enchanter l’Emirates Stadium.

Lénine, de Ferdynand Ossendowski. (Phébus/ Libretto)

Plus radical tu meurs !
Lénine voulait tout casser, tout réduire à néant ce qui existait afin de pouvoir reconstruire un « monde nouveau ». Atroce vision d’un dictateur qui croit avoir raison sur tout. Afin d’arriver à ses fins- la conquête du pouvoir- il élimine tout ce qui s’oppose à lui.
Le livre n’est pas une biographie traditionnelle car il y a marqué Roman sur la couverture.
Né en 1876, il est arrêté puis condamné à mort pour avoir participé à des mouvements révolutionnaires.
Relâché en 1907, il se consacre ensuite à l’écriture, lui qui parle sept langues couramment.
On le retrouve ensuite aux Etats-Unis, agent secret pour la Pologne.
Converti au catholicisme, il meurt le 3 janvier 1945.
Les soldats soviétiques déterrent son corps pour vérifier qu’il est bien mort !
Ces pages qu’on lit en 2014 dates de 1932.
L’eau a coulé sous les ponts depuis.
Le communisme aussi. Et ne parlons pas du totalitarisme !
Les détachements punitifs de la Tchéka faisaient des ravages.
La Tchéka ? Une invention de Lénine.
Quand dans la banlieue parisienne, je lève les yeux sur les plaques de rue des cités parfois je tombe sur “Avenue Lénine".
C’est comme si je lisais Avenue Hitler.

-Lénine de Ferdynand Ossendowski. Traduit de l’anglais pas Paul Kleczkowski et Robert Renard. Phébus/ Libretto, 557 p., 12, 80€

:: Page suivante >>

Juillet 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Le blog de Bernard Morlino

Rechercher

powered by b2evolution free blog software